Les maîtres

Publié le par Le Masque aux Fissures

L'écriture était quelque chose d'inscrit au plus profond de moi. C'est un art - quoiqu'il apparaisse parfois que je le dénature - que j'exerce depuis déjà plusieurs années. Mais je ne me retrouve pas à publier mes écrits sur un blog par le plus pur des hasards. 

Je pense que vous savez aussi bien que moi qu'il y a des rencontres qui peuvent changer le tournant de nos jours. J'ai eu la chance d'en faire une qui relève de celles-ci. Une rencontre qui m'a terriblement bouleversé, à la vérité. Il existe des personnes qui par les mots, par l'aura qu'elles dégagent, par la puissance de leur âme, leur intelligence de cœur, peuvent atteindre vos failles les plus profondes, et d'un regard, vous faire comprendre ce que des années n'auraient certainement pas suffi à vous faire intégrer par vous-même. Ce ne sont pas des personnes ordinaires, loin de là. Ce sont des personnes pour qui l'on a une admiration profonde, un respect sincère. Des personnes qui savent nous guider, sans pour autant nous imposer un chemin. 

J'ai eu l'immense chance de rencontrer deux guides, deux femmes qui ont su mettre du baume à mon cœur, me redonner confiance en moi-même. Bérengère Peuvrel et Sarah Oling
sont deux êtres de lumière. J'ai beaucoup échangé avec Sarah, qui est certainement l'Être le plus beau qu'il m'ait été donné de rencontrer. Jamais l'on ne m'avait parlé de cette manière. D'égal, à égal. Je ne saurais pas mettre les mots sur tout cela, tant j'ai été ému. Pour autant, sans le montrer. Une émotion que j'ai gardé comme un trésor, dans mon cœur. Une rencontre que j'ai gravé dans ma mémoire. Cette rencontre, je le sais, m'a déjà permis une évolution certaine. Pour autant, il me devenait vital de coucher sur papier cette rencontre inscrite à jamais sur le fil de ma Vie. Plus je lis ce que vous écrivez, plus je me sens proche de vous, plus j'ai envie de vous connaître.

Et quand bien même ce soit bien peu comparé à tout ce que je voudrais vous dire : Merci.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylviane Sarah Oling 14/02/2010 09:49


C'est moi qui te remercie Alexis, merci d'avoir permis l'échange...Il n'est ni évident ni naturel d'accepter qu''un autre, encore inconnu soulève, certes avec un infini respect, ce jeune masque...
Il n'est de maître que ce que la sculpture du temps façonne... Maître et disciple sont toujours à l'extrême frontière, un pas, juste un pas... J'ai eu la chance d'avoir des maîtres, des êtres
éclairés qui jamais ne m'ont fait ressentir le poids de leur lumière... Puissent-ils être remerciés de m'avoir permis de poursuivre ma route forte de leurs ensiegnements et de devenir un éternel
cherchant... Ni plus, mais surtout, ni moins...;

Poursuis ta route avec autant de grâce, Alexis, " Frappe et l'on t'ouvrira,  cherches...et tu trouvera" Ainsi se trace une vie en mouvement

Sarah 


Le Masque aux Fissures 27/02/2010 17:46


Une nouvelle fois, je lis l'un de tes messages, et si je ne devais faire qu'une chose, ce serait hocher la tête et sourire. Dans chacune de tes paroles, je retrouve une pensée, un sentiment qui a
traversé mon âme.
Je poursuivrai ma route, j'espère que la tienne restera encore longtemps près de la mienne...