Retour à la source

Publié le par Le Masque aux Fissures

Il y a des jours où l'existence de chacun d'entre nous ne peut tenir qu'à un fil. Il y a des jours où l'on se sent si faible qu'on se demande si l'on verra demain. Lors de ces périodes, mon esprit vagabonde, et souvent, revient à la source. La mère est source de notre présence sur Terre, source d'équilibre pour certains d'entre nous. Et je fais partie de ceux-là.

Sans la présence maternelle, réconfortante, serais-je à cet instant en pleine écriture? Il y a bien peu de chances. Ma mère est la femme que j'admire le plus au monde, la seule qui sache d'une caresse, d'un contact, me rendre le sourire. Il m'est souvent arrivé, ces derniers temps, de me retrouver face à une histoire de Vie difficile, des personnes qui n'avaient d'autre choix que de vivre sans leur mère. La simple idée que celle dont je suis le fruit puisse disparaître me plonge dans une profonde mélancolie, que je chasse en écartant cette désagréable pensée, dès que je croise à nouveau ce regard réconfortant.

Sans cette présence maternelle, vitale, alors que diverses maux me clouaient au fin fond de mon lit, je ne serais certainement pas devenu ce que je suis. Avec les intentions les plus douces du monde, furent glissées dans mon esprit des préceptes d'ouverture d'esprit, d'empathie, ces choses qui me caractérisent aujourd'hui. Mais les mots, qui parfois délivrent, représentent ici une barrière pour ce que je souhaiterais exprimer. 

Pour tout ça, un regard suffirait... Ou un "Je t'aime, maman". 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylviane Sarah Oling 12/02/2010 17:22


J'ai le bonheur de l'avoir rencontrée, cette mère mythique, forcément mythique, et cependant si ancrée dans ta vie, pour prévenir les marées et les tempêtes qui peuvent gronder autour de toi...
Elle est infiniment précieuse, comme tu l'es, toi , à ses yeux... Une mère qui fut une enfant, un enfant qui rends grâce à sa mère... Ainsi s'écrit l'histoire depuis la nuit des temps... Alors, au
moins, tu n'as pas le "mal de mère"...


Le Masque aux Fissures 27/02/2010 17:42


Ma mère est le phare de ma vie, elle m'éclaire à chaque instant, et je sais qu'avec elle à mes côtés, jamais je ne pourrais me perdre. Je comprends souvent combien ta vie a pu être difficile, sans
cette lumière maternelle. Sans ces racines pour t'aider à te construire... Sans cela, je n'existerais pas, il n'y aurait pas d'Alexis tel qu'on le connait. Sans ma lumière maternelle, je n'aurais
pas rencontré d'autres lumières telles que Bérengère et toi... Cela aurait été fort regrettable !


Le_neptunien 11/02/2010 21:55



Qui suis-je ? Je répondrais simplement : Un simple lecteur ... qui admire votre/ton travail.
Cordialement



Le Masque aux Fissures 27/02/2010 17:37


J'espère vous revoir  souvent ici, alors =)


Le_neptunien 10/02/2010 22:01



Superbe texte que j'ai aussitôt transferer à ma mère en regrettant de ne pas l'avoir écrit moi-même ... Félicitations pour ce nouveau blog très bien tenu !



Le Masque aux Fissures 10/02/2010 22:16


Merci beaucoup pour ce message ! A qui ai-je l'honneur, au fait? =)
J'espère avoir le plaisir de vous reparler ! 


Pat (Mait) 09/02/2010 21:24


Ta maman a fait un travail formidable, j'ai pu apprécier depuis que je te connais la douceur, la réflexion, et l'humour dont tu fais preuve !


Le Masque aux Fissures 10/02/2010 22:15


Merci beaucoup Pat' ! 
ça me fait bien chaud au coeur que tu me dises cela !
Je t'embrasse, et à bientôt j'espère !